• Les robettes de Paris

      Sur ma liste virtuelle des trucs à coudre avant 40 ans, figure une robe d'héroïne rohmérienne des années 90 telle qu'on en trouve dans le film Les Rendez-vous de Paris. Aucune citation ne vient en exergue de cette suite de sketches de 1994, j'allais proposer "Merci mais non merci" bien qu'à la réflexion on retombe là-dessus sans arrêt dans les films de ce cinéaste.

      Présentons cette héroïne.
    ♥ Tout d'abord Esther dans Le rendez-vous de 7 heures, qui décline le rabibochage proposé par son volage Horace :

     It's hard to walk in the dress it's not easy

    It's hard to walk in the dress it's not easy

    Question imprimés, on peut vraiment tout se permettre quand on est jeune et jolie !

    It's hard to walk in the dress it's not easy

    Changement de motif pour un tour au marché :

    It's hard to walk in the dress it's not easy

    Est-ce que vous aussi vous avez eu une phase où quand vous regardiez des films vous vous disiez sans arrêt : "ohlala, vos masques les enfants !"

    It's hard to walk in the dress it's not easy

    It's hard to walk in the dress it's not easy

    It's hard to walk in the dress it's not easy

    Tiens, voici Félicie Aricie qui sonne à la porte!

    It's hard to walk in the dress it's not easy

    ♥  Puis une héroïne sans nom dans Les bancs de Paris, qui se refuse définitivement à son amant alors que le hasard lui donne une bonne raison d'accepter (peu de robes dans ce moyen-métrage filmé en extérieur en automne).

    ♥  Et enfin une suissesse qui se refuse à un français qui se refuse à une suédoise dans Mère et enfant 1907.

    It's hard to walk in the dress it's not easy

     La-la-schtroumpf-la-laaa...

    It's hard to walk in the dress it's not easy

    Hé, Ma-de-moi-selle !?

    It's hard to walk in the dress it's not easy

    Tu veux voir mes croûtes ?

    It's hard to walk in the dress it's not easy

    Au moins, c'est pas du pâté !

    It's hard to walk in the dress it's not easy

     Ah... pardon mais j'ai vraiment un train à prendre.

    **********

      Pour ce qui a été de choisir le patron, il nous faut revenir au printemps 2020 et au retour de The Great British Sewing Bee sur la première chaîne les voies sacrées du téléchargement pas très légal. Pour ceusses qui connaissent pas, c'est un genre de meilleur pâtissier de la couture avec des amateurs, et j'ai trouvé cette sixième saison particulièrement réussie.

      Dans le premier épisode, l'épreuve de confection d'une robe ajustée à un mannequin vivant portait sur les "Tea dresses" et on en a pris plein les yeux, notamment avec la version en robe fendue par Liz de la Shelby Dress de True Bias en tissu fluide noir à petits motifs blancs ad hoc.

    Les robettes de Paris

    It's hard to walk in the dress it's not easy

    (Quand Éric rencontre Shelby)

      Ma répugnance pour le format US letter et les marges de couture comprises n'ont pas fait barrière bien longtemps et je me retrouvais bientôt à scotcher les X pages du patron par une soirée de mai ensoleillée. Une bizarrerie : la pièce milieu devant représente un côté gauche alors que les trois autres représentent le droit, ce qui, ajouté aux marges comprises, est vraiment relou quand on aime placer ses pièces côte à côte pour se rendre compte de l'ampleur des pinces.

      J'ai fait une toile de taille 8/6/8 en crêpe de viscose jaune bonne humeur, une grosse erreur de casting achetée il y a au moins cinq ans chez Sacrés Coupons et que je n'avais pas encore réussi à liquider même en toile, ni à refiler à personne. Et comme je trouve au modèle un côté un peu trop carré et que suis perturbée par les emmanchures très échancrées dans le dos, j'ai grosso modo et dans des proportions modestes :
    - augmenté la pente d'épaule
    - creusé un peu la courbe basse d'entournure devant
    - élargi la carrure dos et les épaules
    - bombé la tête de manche déplacé sur le devant

    - modifié et élargi la ligne du décolleté pour dessiner un U plutôt qu'un V
    - abaissé la ligne poitrine de 3 cm

      Je ne me suis pas spécialement efforcée de suivre les instructions qui sont par ailleurs abondantes.

    Les robettes de Paris

      À la suite de ça il y a eu un vortex temporel, et je me suis réveillée un matin de mars 2021 avec Monsieur qui déplorait l'absence de robe de printemps claire avec des fleurs dans la penderie. Ben qu'à cela ne tienne, un formidable coupon crêpe de polyester à fleurs ayant entre temps intégré le stock à toiles ne demandait qu'à être employé (sur sa face envers pour la bonne raison qu'on parle de douceur printanière, jamais de violence printanière). Ne sachant plus trop mes conclusions sur la toile de l'an passé, j'ai découpé en mode automatique en modifiant encore un peu l'encolure.

      Au premier essayage j'étais très contente de la longueur qui allait me permettre de faire des fentes comme sur la version GBSB, et puis j'ai assemblé les parementures devant qui faisaient 10 cm de moins... parce que je n'avais pas complètement déplié la pièce de papier à la découpe ! Finalement après nivellement, l'ourlet est 20 cm plus bas que la version courte du patron.

    Les robettes de Paris

    Là c'est quand je dis fi non merci devant Saint Germain de Charonne

    Les robettes de Paris

    Les wouloloupses !

    Les robettes de Paris

      Vu du ciel le décolleté semble assez profond mais de face c'est tout à fait décent.

    Les robettes de Paris

    Les robettes de Paris

     Merci à la mère qui m'a prêté un peu de son temps sans enfant pour les photos !

      Le mot de la fin : bon c'était bien sympa cette robe mais est-ce que j'ai envie de la porter ? Ben, heu, merci mais... non merci. Même si le seyant et la fluidité sont au rendez-vous, je n'aime pas son toucher et quant à son imprimé j'ai l'impression de me promener en chemise de nuit. Elle m'apporte finalement plus de plaisir scopique quand Frida la porte si bien qu'on lui a laissée à demeure. Au moins une qui n'aura pas trop perdu sa journey. 

      Voilà pour Paris, le mois prochain (juré) on se retrouve en Bretagne :


  • Commentaires

    1
    corinne
    Mardi 27 Juillet 2021 à 19:16
    corinne

    j'aime beaucoup ce modèle de robe (j'en ai d'ailleurs 2 encore potables depuis 25 ans!!). Le jaune pique un peu, mais il a le mérite d'être "ensoleillé".

      • Vendredi 30 Juillet 2021 à 17:25

        Ah ça, on y voit bien les contours de cette toile jaune !

    2
    missumlaut
    Mardi 27 Juillet 2021 à 20:55

    Non, ça ne fait pas du tout chemise de nuit, c'est juste très gracieux. Mais je plussoie complétement sur le polyester, surtout à la belle saison. Le contact est détestable à peu près tout le temps, et en hiver c'est froid tandis qu'en été c'est chaud. Bizarrement, la microfibre qui est tout aussi plastique est parfois moins relou au contact. Par contre, la viscose, ça se teint facilement. On dira que le jaune pétard n'est pas la nuance qui te va le mieux. Je suis dure, mais honnête, là.

      • Vendredi 30 Juillet 2021 à 17:33

        Merci ; c'est de l'intérieur que j'ai une impression de chemise de nuit, et pas dans le sens doudou, mais dans le sens qu'est-ce que c'est que cette méduse qui s'est échouée sur moi ?!
        Hélas je ne me suis pas suffisamment appliquée sur la toile pour que ça vaille le coup de la teindre.

    3
    Fred
    Mercredi 28 Juillet 2021 à 09:15

    Alors … la robe vous va très bien mais effectivement, le tissu n’est pas vraiment punchy.. de là à parler de pyjama, non , mais ….

    4
    SunShine
    Mercredi 28 Juillet 2021 à 10:00

    Je la trouve absolument ravissante, avec un joli imprimé. Je ne suis pourtant pas très "fleurettes" mais tu me convertirais... Par contre, je suis anti-polyester donc je comprends bien que tu ne souhaites pas la porter, surtout en été.

    Ce patron me fait de l'oeil depuis que j'ai testé le patron de combi de la même marque, qui taillait très bien pour moi.

      • Vendredi 30 Juillet 2021 à 18:14

        Ouais, l'imprimé faisait de ce tissu un entre deux : trop prometteur pour se cantonner à un rôle de toile, mais trop particulier pour être facilement adopté. J'ai 2-3 trucs avec du polyester que j'aime bien mais là non.

    5
    Ziata
    Mercredi 28 Juillet 2021 à 23:17
    Ziata

    Cette forme de robe te va pourtant très bien. Achète toi un autre tissu pour la refaire, une viscose, par exemple, ou une popeline de coton, et ce sera parfait.

      • Vendredi 30 Juillet 2021 à 18:18

        Me connaissant, d'ici à ce que je trouve le tissu désiré (il faut que ce soit un petit motif bicolore clair/foncé) avec le tombant désiré, il va y avoir du débit sous le pont des Arts. Et puis d'autres robes hantent mes pensées !

    6
    Myriam
    Jeudi 29 Juillet 2021 à 11:26

    Ah Rohmer, tout un monde que j'adore.... Sur un des mes tableaux Pinterest j'ai épinglé l'intégralité de la garde robe de Florence Darel dans conte de printemps. J'aime beaucoup ce style de petite robe et on sent bien l'esprit 90.s et néanmoins intemporel.

    mais je comprends bien ce que tu dis, je trouve les couleurs de ta robe un peu passées et qui manquent de gaieté et de legereté. Et si en plus tu n'aime pas le toucher du tissu...

    7
    Jalyla
    Vendredi 30 Juillet 2021 à 07:21

    Ta robe est absolument parfaite et tombe divinement bien. A refaire dans un tissu qui te plaira davantage...

    8
    Mirandoline
    Vendredi 30 Juillet 2021 à 15:42
    Mirandoline

    Rohmer, on les a tous dans notre dvdthèque, mais, comme la robe, c'est un peu passé. Pourtant, j'aime beaucoup ce modèle, il te va à merveille. Il manque l'amoureux. Rohmer voulait que ses actrices portassent sur elles leurs propres vêtements. Oui, da.

      • Vendredi 30 Juillet 2021 à 18:22

        L'amoureux on le réserve pour le prochain billet.

    9
    Cilou6
    Lundi 9 Août 2021 à 12:46
    Cilou6

    Coucou,

    Encore une fois bravo. Pas du tout adapté à ma morphologie, quoique...

    Pour ce qui est de l'imprimé polyester, ça me fait plus penser aux blouses que portait ma grand mère qu'à une chemise de nuit. ;) 

    Bisouxx

    Cilou

    10
    Mardi 10 Août 2021 à 22:30
    Nabel

    J'aime beaucoup ce style de petite robe ! Et je trouve que la version fleurie te va très bien. Après, le polyester, j'ai tenté une fois et j'ai compris ...

    11
    Liseli
    Jeudi 9 Septembre 2021 à 21:55

    Danser là-dedans me semble être suicidaire mais au moins, si UN JOUR je décide de retourner danser, j'aurai un sujet de conversation tout trouvé pour sociabiliser :-D

    Par contre les photos... vraiment, il y avait pas mieux? Désolée d'avoir fait un carnage pareil :-S

      • Vendredi 10 Septembre 2021 à 11:01

        Mais danser dans quoi j'ai pas compris, le polyester ?

        Oh ben les photos ça me va, je te donnerai des occasions de perfectionnement si ça te tracasse !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :